Après le 17 juin, mobilisé-es les 27 juin et 1er juillet !

Grève 27 juin 

Alors que la fin de l’année approche, une transformation en profondeur de l’Éducation nationale est, vous le savez, en cours : la loi Blanquer, et la loi Dussopt sur la Fonction publique, dessinent à la fois, pour le public scolaire, une « nouvelle » vision de l’École et, pour les personnels, la mise en place d’une logique managériale dans laquelle le rôle protecteur de leurs élu.es serait totalement écarté : le chef d'établissement pourrait ainsi désormais contribuer, par son avis préalable, à influer sur les mutations, à bloquer les promotions, voire à mettre à pied un.e collègue 3 jours sans traitement, sans possibilité de recours, les commissions administratives paritaires étant dessaisies de toutes leurs attributions actuelles en ces matières.

Avec la réforme du lycée, la dégradation des conditions de travail en collège, l'absence de réponses aux revendications salariales, l’imposition d’une seconde heure supplémentaire en sus des obligations des service statutaires, les temps sont durs pour chacun.e d'entre nous. Ils le seront encore davantage si nous ne parvenons pas ensemble à faire reculer le ministre.

Le SNES et la FSU appellent les personnels à se mobiliser depuis des mois en utilisant tous les moyens : grèves, manifestations, actions d'établissements, adresses via les médias et les réseaux sociaux, lettres pour tenter de se faire entendre d'un ministre autoritaire et sourd, etc.

Si certaines avancées ont été obtenues, comme la disparition (pour l’instant) des établissements des savoirs fondamentaux du projet de loi « pour une école de la confiance » en discussion parlementaire, ou le retour de la question des salaires dans le discours d’un ministre dont la cote de popularité est en chute libre, au vu des menaces qui pèsent sur le service public d'éducation, et du mépris insolent du même ministre, les actions passées et en cours ne suffisent plus !

C’est pourquoi, nous appelons :

- le 27 juin à participer aux rassemblements locaux pour réaffirmer de nouveau leur attachement aux valeurs du service public, et au statut de ses agents qui en permettent au quotidien le fonctionnement pour l’accès de tous les citoyens à leurs droits fondamentaux.

Lieux de rassemblement  Heures
Nantes - devant la Préfecture 12h
Autres lieux communiqués ultérieurement  

- le 1er juillet, premier jour du DNB.

Pour préparer cette mobilisation à la symbolique forte, qui concerne tous les collègues de collèges et lycées, n’hésitez pas à organiser ….

- des réunions et des débats (HIS ou AG) dans les établissements avant le 1er juillet ;

- des votations dans vos établissements sur les réformes en cours.

Le ministre ne nous laisse pour le moment aucun choix, et il porte l'entière responsabilité de la situation actuelle : après la mobilisation du 17 juin, premier jour du baccalauréat, amplifions la mobilisation pour le 1er juillet  !

OUTILS POUR L'ACTION

Appel intersyndical à la grève du 17 juin 2019

Tracts pour le 17 juin : tract 1 - tract 2 - tract "collège"

Kit des s1

Tribune de Frédérique Rolet, secrétaire générale du SNES-FSU dans le JDD du 1er juin 2019

Lettre du SNES-FSU au Ministre sur les salaires :

"Il est de votre entière responsabilité de traduire vos engagements sur les salaires des personnels de votre ministère."

Lettre du SNES-FSU du 29 mai 2019 au Ministre sur les réformes

 

Par ailleurs, des préavis nationaux sont déposés pour tous les jours jusqu'à la fin de l'année scolaire : ils couvrent toutes les actions de juin et de juillet, et la participation individuelle de chacun.e à tout arrêt de travail postérieur au 17 juin. Voir également notre article.